La Leucose Féline

 Dans Actus

leucose féline chat maigreVotre chat sort, il se bat avec d’autres chats ? Une étude Européenne très récente fait le point sur l’importance de la leucose féline en Europe et dans notre pays.
D’abord qu’est-ce que la leucose ? Il s’agit d’une maladie virale due à un rétrovirus, le FeLV (Feline Leukemia Virus), de la même famille que le SIDA du chat (FIV), ce virus touche les cellules immunitaires, les signes de cette maladie sont variables, mais on constate principalement un chat qui maigrit, une anémie, un chat qui ne mange plus et une gingivite importante. Même si des traitements permettent d’atténuer les symptômes, cette maladie est malheureusement mortelle.
Une étude très récente (Viruses, 2019, vol. 11, article n° 993) montre que les pays du nord de l’Europe sont moins exposés voire pas exposés. En revanche les pays comme l’Italie, le Portugal, la Hongrie et Malte sont plus fortement touchés. Ce sont les pays qui présentent des pourcentages de vaccination plus faible que la moyenne européenne. Un chat sur quatre est vacciné en Europe, beaucoup moins dans les pays du sud, en France, un chat sur deux serait vacciné (avec 1% de séropositivité).
Les mâles entiers entre 1 et 6 ans, ayant accès à l’extérieur et ayant un caractère agressif sont les plus à risques. Les chats vivant au sein d’un effectifs (supérieurs à 5) sont également plus exposés.
Cet article rappelle que cette maladie est très contagieuse y compris par des contacts « sociaux », amicaux entre chats, comme le toilettage mutuel, les gamelles communes (attention aux points de nourrissage). La transmission de la mère au chaton in-utero est également possible. Bien évidemment les bagarres entre chats augmentent les risques de contracter cette maladie par un contact salive-sang. Les chats qui viennent consulter régulièrement pour des bagarres sont ainsi plus souvent positifs que le reste de la population.
La conclusion de cet article est sans appel, plus il y a d’animaux vaccinés moins il y a de cas de Leucose. La stérilisation, destinée à réduire les risques de bagarres, et la vaccination restent les meilleurs moyens de protéger nos chats contre cette maladie mortelle.

Derniers articles
vétérinaire Rezé 44400